Je suis le tout.

J’ai vu deux torches se rapprocher. « Lorsque deux torches se rejoignent, elles forment une grande flamme. Cette flamme est donc l’union de deux flammes. Plus il y a de torches, plus la flamme est énorme et puissante. Te voici expliqué facilement ce que je suis. Je suis le simple et le compliqué. Je suis le froid et la chaleur. Je suis le singulier et le pluriel. Je suis le négatif et le positif. Je suis en tout et avec tout le monde. Je suis le masculin et le féminin. Il te faut aussi comprendre que je suis quelque chose d’animé et de inanimé. Quand tu vois un grain de sable, je suis dans ce grain. Quand tu regardes le rayon de soleil, je suis ce rayon qui caresse doucement ton visage. Mon pouvoir est ton pouvoir. Ma création est grâce à toi que je peux le faire exister. Je suis le verbe du passé et du futur, mais je vis ici dans le présent, je suis toi, je suis en toi et je me recrée constamment à travers toi. Je crée des pensées, des gestes et des actions. Je suis dans ces gestes purs et compliqués. Je suis ton obligation et ton devoir. Je suis libre d’aller où que tu sois, tu es libre de faire tout ce que je veux. Je suis avec toi ma fille, je suis avec toi mon fils, tu es mon chef-d’œuvre. Je suis tous tes tableaux. Je suis ton pinceau, tu es ma toile. Je crée, tu crées et vis. Je vis à travers toi, tu comprends maintenant? Qu’attendes-tu pour vivre plus sereinement, avec la joie présente? Qu’attendes-tu pour libérer cette partie de toi qui est fermée et sombre, pour que je puisses enfin sortir de ton intérieur et créer une magnifique peinture de ta vie? Cher fils, chère fille, je suis extrêmement heureux de faire partie de toi chaque jour saint. Maintenant, cherches-moi dans chaque geste que tu fais, cherches-moi dans tout ce que tu trouves et respectes tout chose ou toute personne qui vient à toi. Je suis la page centrale de ton livre de vie. Je suis l’arbre qui produit ses fruits, et tu es mon fruit le plus succulent et délicieux. Je t’en pries ne pourris pas en oubliant ton arbre créateur. Je brûle dans ton cœur, et plus tu unis, plus tu me rends grâce … Merci ma fille, et à toi mon fils >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *