Crier

Un être de lumière a tendu la main pour prendre la mienne “Ne criez pas sur celui qui fait une erreur, ne criez pas sur celui qui ne peut pas écouter, ne criez pas même sur celui qui est aveugle et sourd, car crier est une forme de violence qui va à augmenter les pensées négatives du moment. Crier et élever la voix, c’est comme attaquer celui qui se trouve devant vous. Crier, c’est aussi synonyme d’une personne faible et sans scrupules qui choisit d’avoir sa raison à tout prix. Je vous dis qu’en vérité celui qui parle doucement, ou même celui qui se tait, est plutôt le plus fort et gagne toutes les batailles de la vie. Celui qui ne parle pas ou ne répond pas sur la question qui cause la querelle, mais essaie plutôt de calmer ce fleuve en tumulte, il gagne toujours. Celui qui crie et plein de sentiments refoulés, frustré et essaie de les lancer sur celui qui les subit, tout le monde a sa vérité, mais ce n’est pas en criant ou en élevant la voix que vous pouvez lui la faire accepter. Parle de ta vérité à même un souffle de voix, et tu seras le plus grand gagnant de l’énergie éternelle. Celui qui tente de calmer les paroles et les actes de supériorité terrestre est au contraire un véritable sage qui, par son expérience, accomplit de véritables miracles. Quoi faire alors lorsque les ardeurs commencent à bouillir? Simplement en regardant celui qui se trouve devant vous et par votre sourire, un mot, un câlin ou juste en l’écoutant, vous pouvez le calmer dans sa frustration. Alors, ne criez pas à ceux qui ne comprennent pas, car vous les perdrez encore plus, mais sachiez utiliser les mots et la patience, ainsi que votre foi et votre sang-froid pour leur inculquer le sens d’humanité et la chaleur qu’ils ne ressentent plus en eux. Leur âme souffre. Par votre écoute, par votre patience, chacun de vous peut accomplir le miracle. Écoutez et taisez-vous. Le calme vient comme un souffle de vent, l’énergie se transformera même s’il faudra un certain temps. Ma sœur et toi mon frère, fais ce que ton cœur pense bien et ne le crie pas aux quatre vents…. Camuel “

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.